Méthaniser en Jordanie

La Jordanie, comme le Liban, sont de « petits » pays, qui génèrent relativement peu de déchets, avec une proportion de déchet organique encore assez importante (au moins 60%) et donc à relativement faible valeur calorifique (un peu moins de 7,5MJ/kg au Liban par exemple). Cela en fait de bons « candidats » à des solutions de méthanisation, en complément ou à la place d’incinérateurs qui réclament des déchets plus nombreux et qui brulent mieux.

Le Jordan Times s’est fait l’écho le 13 février d’une conférence faisant miroiter des perspectives de gain importantes pour le waste to energy en Jordanie.

Le blog ECOMENA se fait lui aussi l’écho du potentiel de la méthanisation dans ce pays, à la fois sur les déchets émis et sur les 2 millions de m3 d’eaux usés. Un digesteur de 60TPD sur la décharge de Rusaifeh et 12 puits capteurs du biogas sur la décharge avoisinante génèrent 4MW de puissance. Un exemple qu’il me tarde d’aller visiter !

Les passionnés de la Jordanie pourront lire l’excellente synthèse (as usual) du collectif SWEEP.

Untitled1

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *