Ca va Leon ?

Sierra Leone agrees to take in Lebanon trash: report | News …

Ce que j’espère, c’est que la 3eme saison de Kabul Kitchen, (au passage, la meilleure série que j’ai vu depuis longtemps et que je recommande à tous les expatriés de Beyrouth et de Pondicherry) se passera eu Liban et qu’elle utilisera l’histoire du Sierra Leone prête à accueillir les déchets libanais !

Quelques éléments quand même, pour resituer le contexte :

  • le sierra leone, c’est l’un des pays les plus pauvres de la planète. Leur avantage, c’est qu’ils sont à peu près aussi nombreux qu’au Liban (réfugiés compris) mais 7 fois plus grand. 70 000km2 quand même.Un PIB de moins de 300USD par habitant et un PIB nominal qui correspond à peine trois fois plus important que ce que la Caisse Municipale « doit » aux municipalités ! J’arrête là les comparaisons
  • La masse de déchet à exporter, qui traine dans les rues depuis 6 mois, est officiellement d’environ 100 000 tonnes. J’aurais plutôt tablé sur 300 000, mais bon y a du avoir du tassement et de l’évaporation depuis ces 6 derniers mois. Une partie des déchets a déjà été exporté vers l’atmosphère et nos poumons, c’est toujours ça de pris.
  • A 200USD la tonne (c’est une hypothèse basse), le budget pour cette exportation s’élève quand même à 20 million d’USD. C’est très cher, c’est surtout 3 fois plus cher que si on avait traité proprement dès le début, mais ramené à la problématique, je ne trouve pas que ce soit faramineux. Le vrai problème, c’est plutôt que l’Etat bloque toujours le transfert de 500 à 800M d’USD vers des municipalités qui seraient en mesure de collecter, trier et valoriser pour moins de 100USD par tonne. Ca pourrait changer, j’en reparlerai.
  • Mais surtout, le Liban est signataire de la convention de Bale qui interdit ce type d’exportation et j’ai du mal à imaginer la logistique de tri et de transport de tous ces déchets vers le port de Beyrouth ! Ca promet de belles photos.
  • Heureusement, le ministre en charge de ce projet, celui de l’agriculture allez savoir pourquoi, promet que la partie recyclable restera au Liban pour être réutilisé. Que demande le peuple !

 

Une réponse sur “Ca va Leon ?”

  1. Eh oui, une triste illustration de l’Afrique qui continue à être la poubelle de nos pays qui se prétendent développés ! Je ne connaissais pas cette convention de Bâle qui interdit ce genre « d’exportation » ; comment s’appuyer, notamment au Liban, sur ce texte qui a du être signé par plusieurs pays je suppose ?
    Hubert

Répondre à Hubert Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *