Moche room

Il y a ceux qui ont des champs et du pognon (peu nombreux), ceux qui sont chiants et qui disent souvent non (chiants puis non). Et puis il y a ceux qui ont tout compris à l’intérêt du champignon et le place au centre de ces magnifiques nouveaux modèles de food circular economy !

Parmi ceux ci, au moins trois qui ont nourri ma semaine :

  • Remi qui, avec un groupe de permacultureurs fous, fait revivre des jardins et des lieux en respectant leur identité mais en les rendant productifs. Il a la particularité de s’intéresser au rôle des champignons dans la permaculture, et c’est au Liban que ça se passe. Ou comment accélérer la décomposition d’un bon vieux mulch en BRF et en parallèle cultiver des produits à haute valeur ajoutée sur sa butte. Beau !
  • La Boite à champignon, en France, qui mixe impact social, collecte de marcs de café et production de champignon. Pour avoir fait le tour des bars du quartier plusieurs jours de suite, je dis chapeau. Ma boite marche moyen très honnêtement mais l’idée est excellente. La Boîte à Champignons
  • et, finalement, le dernier venu, belge, repéré par Natacha, est belge et traite déjà 400kg de marc de café par semaine. http://www.permafungi.be/culture-des-pleurotes/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *