C’est qui le patron ?

Les quelques jours que j’ai passé à Paris la semaine dernière m’ont permis d’observer avec un oeil neuf la « circuit-courtisation » en oeuvre dans la mère patrie. Entre eux les grandes surfaces qui bousculent leurs modèles pour « circuit-courtiser » les petits producteurs, les starts ups qui s’ingénie à « court-circuiter » sans vergogne les réseaux traditionnels, les innombrables tentatives de trouver une solution logistique à l’encombrement parisien, cet univers est hyper excitant.

Un site illustre bien, par le jusqu’au boutisme de son modèle, une tendance intéressante en cours. La reprise en main par des consommateurs qui se sentent exclus des spécifications et du prix attendu des produits. Sur « c’est qui le patron » il n’a jamais été aussi simple et aussi peu cher (1 euro, tout ce qu’il y a de plus symbolique) de devenir coopérateur de cette SCIC et de donner son point de vue.

Ce n’est pas tellement la position du consommateur qui est nouvelle là dedans. Après tout, on peut quand même faire confiance aux marketeux en tout genre pour organiser des focus groupe, repérer des tendances, demander aux gens de quoi ils ont envie… L’intérêt c’est l’outil juridique fantastique qu’est la SCIC utilisé au service d’une minorité de consommateurs, « éclairée » espérons le, qui trouvent que la grande consommation entraînent des rayons trop standardisées et trop peu rémunérateurs pour leur producteur.

La SCIC je le rappelle c’est une coopérative mais dans laquelle les membres sont organisés en collège (des collèges de salariés, de collectivités locales, de clients…) qui oeuvrent ensemble à la mission de la société. Les plus intéressés pourront lire ici. J’ai eu la chance d’assister au lancement de ce modèle, et suis heureux de voir qu’il se saisit du champs de l’alimentation.

A creuser sur C’est qui le Patron, très justement sous titré « la marque du consommateur », et à découvrir dans quelques uns de vos supermarchés.

 

Une réponse sur “C’est qui le patron ?”

  1. L’initiative de C’est qui le patron semble très séduisante et son succès impressionnant. Reste à voir ce que cela va devenir sur la durée et qui sera vraiment le patron. A suivre

Répondre à Marguerite Rollinde Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *