Grosse légume

C’est bien connu, dans les circuits courts, dans l’alternatif, dans l’implication citoyenne, le grand problème c’est l’échelle (c’est pour ça d’ailleurs qu’on parle de courte échelle).

C’est très impactant, souvent très motivant et finalement assez simple de mobiliser quelques épargnants sur un territoire pour former un club d’épargne local, de se regrouper autour d’un village pour acheter à une dizaine de producteurs bio… c’est plus compliqué quand on veut passer à l’échelle et dupliquer le modèle au niveau national ou continental.

Plusieurs approches sont possibles. Essaimer de petites expériences locales qui fonctionnent, les coordonner au niveau d’une tête de réseau qui devient parfois (souvent ?) pléthorique et qui a pour mission de coordonner en souplesse des initiatives locales réunies par un cahier des charges, une charte. C’est ce que tente mon réseau chouchou Initiative France dans la finance de proximité ; ce qu’essaye aussi Invitation à la Ferme.

Une autre est de doter des initiatives locales d’un « backbone » technique en complément d’une charte. C’est l’approche de la Ruche qui dit Oui, qui fait grincer des dents parfois aux producteurs locaux qui apprécient peu de verser 8% de marge aux « parisiens » mais qui crédibilise aussi la démarche d’initiatives citoyennes et donne une possibilité de construire des modèles économiques soutenables.

Une troisième, intéressante, est celle d’intermédiaires qui forcément rallongent un peu les chaînes mais jouent le jeu du court et du local en « traduisant » une offre en général de qualité mais brouillonne, difficilement lisible de quantités de producteurs pour des acheteurs qui ont besoin de régularité, de volume… Mes amis de Atelier du Miel sont dans cette démarche en apiculture. Et une belle initiative que je découvre (virtuellement) en Mayenne s’occupe d’identifier, préparer, conditionner des légumes de producteurs du coin pour les adapter aux besoins des cuisiniers de la restauration collective. Avec un très bon jeu de mot à la clé (Mayon Court) et une dimension d’insertion qui rajoute au côté délicieux du projet ! A voir sur http://www.insertion53.fr/Les-actions/Emploi/Chantiers-d-Insertion/La-Legumerie-53 et en googlant Legumerie 53.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *